Rubriques

Archives 2006

 01   02   03 
 04   05   06 
 07   08   09 
 10   11   12 

RELATION AVEC L’ EXPRESSION DE NEWTON (suite)

Catégorie 02. DEVELOPPEMENT.
Publié le 11 octobre 2006 par Francis.
Mise à jour le lundi 29 décembre 2008

précédent <<< article,chapitre >>> suivant

RELATION AVEC L’EXPRESSION DE NEWTON (suite)

L’essentiel du dévelopement contenu dans les articles précédents est destiné à établir une relation mathématique avec la formule de l’attraction universelle afin de démontrer que le phénomène d’attraction entre les corps peut être dû à une grandeur physique émise par la matière.

L’expression(11) : [(m.n)/d²].[1/(α.β)²]établissant le lien avec la formule de l’attraction est le fruit d’un cheminement logique s’appuyant sur une hypothèse de base.

Mais cette expression [1]ne constitue qu’une formule approchée permettant de définir l’attraction entre 2 corps, formant une image unique [2] de la grandeur pix matérialisant la force d’attraction définie à partir de deux repères, référentiels distincts. [3].

La partie active de cette expression [4] est identique à celle définie par Newton [5]

Pour obtenir une représentation mathématique directe de la grandeur pix il est nécessaire de revenir aux expressions définissant les deux repères physiques qui s’imbriquent soit : m/(α d)² et n/(β d)²

Si nous intégrons le calcul d’alpha et de béta à partir des masses m et n [6] la forme que prennent ces deux expressions met en évidence l’importance de la notion de rapport de masses, soit : r = m/n [7] nous obtenons deux autres expressions égales

Pour le référentiel du corps M :

(m / d²).[(r-1)²/(r - √r)²]

Pour le référentiel du corps N :

(n / d²).[(r-1)²/(√r - 1)²]

Nous pouvons utiliser indifféremment l’une ou l’autre de ces expressions [8]afin d’obtenir une représentation mathématique ou graphique de la grandeur pix.

Si nous retenons le référentiel de N par exemple à l’aide de l’exemple partiel précédent :(m = x ; n = 2 ; d = 5),faisant varier x de telle façon que le rapport m/n prend une valeur extrême [9]. la courbe représentative ainsi formée admet une droite asymptotique oblique [10]

PDF ci dessous :comparaison de courbes


Squelette SPIP réalisé par l'équipe d'Atypik {.biz}